top of page

Qu’est-ce qu’un savon ? Ou la vie d’un savon en 4 étapes

  1. La création d’un savon

C’est le savant mélange de corps gras (huiles, beurres) et d’une lessive suffisamment puissante pour que ce gras se casse et se transforme en savon et en glycérine. Le savon lave plus ou moins, mousse plus ou moins, prend soin de notre peau plus ou moins, et est plus ou moins dur, tout dépend des huiles et beurres choisis. La glycérine, qui est fabriquée en même temps que le savon, reste dans le savon, quand c’est un savon artisanal. C’est elle qui va protéger et hydrater votre peau ainsi que l’huile ou le beurre mis en excès (c’est le surgras). On peut aussi lui rajouter d’autres produits qui changent sa couleur, son odeur, et sa texture…

  1. La cure du savon

A l’issu de sa fabrication, le savon est assez mou et nécessite une étape de calme de 4 à 6 semaines au frais, au sec et à l’abri de la lumière pour durcir et se bonifier. Il prend alors sa couleur et son odeur définitives.

  1. L’usage du savon

C’est l’étape que vous connaissez ! Il faut le garder au sec entre deux utilisations sur un porte-savon efficace pour qu’il dure le plus longtemps possible.



  1. Le savon dans l’eau

Le savon se dissout dans l’eau en emportant avec lui les quelques saletés qu’il y avait sur votre corps en les gardant loin de votre peau tel un service de sécurité ! Vous ne craindrez plus jamais de prendre un bain dans une eau savonneuse.

Mais quelle eau ? Plus une eau est dure (ou salée : le savon n’aime pas l’eau de mer par exemple), moins le savon mousse, et avec le calcium de l’eau (celui que contient le tartre), il forme une molécule qu’on retrouve au fond de la baignoire : la crasse de savon. On peut la retrouver aussi sur les cheveux longs si on se sert d’un savon comme shampoing. Il n’y a pas 36 façons de s’en débarasser : de l’eau légérement vinaigrée à vaporiser et ça part. Vous pouvez également vaporiser vos cheveux : 2 cuillères à café de vinaigre cristal (pas ménager pour les cheveux) dans un litre d’eau. L’odeur désagréable s’en va au séchage, et les cheveux adorent cette légère acidité. Ca ferme leurs écailles et sont donc plus lumineux, démêlés et faciles à coiffer. C’est un soin efficace et peu cher ! Pour ceux et celles que l’odeur du vinaigre rebute, vous pouvez le remplacer par de l’acide citrique ou du jus de citron. Même efficacité, odeur en moins.

Pour connaître la dureté (Th) de votre eau, rdv sur le bulletin annuel que vous recevez avec votre facture d’eau. Celle-ci se mesure en °f. Proche de 0, votre eau est très douce, au delà de 40°f, votre eau est très dure… Vers 20°f, l’eau est douce, votre évier n’est pas blanc de tartre et votre corps a tout de même les oligoéléments nécessaires à la vie. Ca dépend principalement du sous-sol où vous habitez. Là où l’eau passe, elle se charge en minéraux qui proviennent du sol.

Personnellement, mon eau est tellement calcaire que même cette astuce n’est pas suffisante ; pour avoir de beaux cheveux doux, brillants et facile à coiffer, je me les lave avec 1L d’eau de source (il faut regarder l’étiquette et choisir une eau très faible en Ca++ et Mg++), tiédie au micro-ondes. C’est très efficace !

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page